fbpx
loader image

Article de blog

LE FENOUIL
les bienfaits du FENOUIL

LE FENOUIL

Venez découvrir les bienfaits du FENOUIL cru, cuit ou sous d'autres formes

Le fenouil

Voici un légume rempli de propriétés bienfaisantes pour notre corps. A découvrir au plus vite pour les enfants comme les adultes…

Réputé pour ses propriétés carminatives (disposé à faciliter l’expulsion des gaz intestinaux) et antispasmodiques (destiné à empêcher les spasmes, les convulsions)

 Le fenouil limite la formation de gaz intestinaux et est donc très utile pour lutter contre les ballonnements, les flatulences, les colites et les maux d’estomac.

 Adapté aussi aux plus jeunes, il est proposé en traitement des coliques infantiles.

Mangez-en à volonté cru ou cuit, sinon je vous ai trouvé d’autres moyens de le consommer.

Prochainement, je vous proposerai quelques recettes !!!

Soulager les coliques infantiles.
Traiter les troubles digestifs (dyspepsie) et l’inflammation des voies respiratoires.
Traiter les flatulences, le manque d’appétit, les douleurs menstruelles, l’absence de menstruation et l’hirsutisme. Stimuler la lactation

Posologie du fenouil

Coliques infantiles

  • Infusion. En phytothérapie traditionnelle, on fait une infusion comprenant du fenouil, de la camomille, de la verveine, de la réglisse et de la mélisse. On la sert à la cuillère ou au compte-gouttes.

Troubles digestifs et inflammation des voies respiratoires

  • Graines. Prendre de 1 g à 2 g de graines séchées et broyées grossièrement, 3 fois par jour.
  • Infusion. Infuser de 1 g à 3 g de graines séchées et broyées grossièrement dans 150 ml d’eau bouillante durant 5 à 10 minutes. Boire de 2 à 3 tasses par jour, entre les repas.
  • Huile essentielle. Prendre de 0,1 ml à 0,6 ml, par jour, entre les repas.
  • Sirop et miel de fenouil (0,05 % d’huile essentielle). Prendre de 5 g à 6 g (1 c. à thé à 1,5 c. à thé), de 2 à 3 fois par jour, entre les repas. Pour les enfants de 4 ans à 10 ans, réduire la dose à 3 g, de 2 à 3 fois par jour. Pour ceux de 1 an à 4 ans, donner 2 g, de 2 à 3 fois par jour, entre les repas.

Manque d’appétit

Huile essentielle. Prendre de 0,1 ml à 0,6 ml dans un peu d’huile végétale (de noisette idéalement) ou dans du miel, 10 minutes avant les 2 repas principaux.

Il est recommandé de ne pas prendre plus de 7 g de graines de fenouil (ou leur équivalent) par jour, de façon prolongée (plus de 2 semaines), sans être suivi par un professionnel de la santé. Même chose pour l’huile essentielle, dont l’usage prolongé demande le suivi d’un aromathérapeute compétent.

Historique

Ne pas confondre fenouil et aneth
Les deux plantes font partie de la même famille et se ressemblent extérieurement. L’aneth, toutefois, ne possède pas de base renflée comestible comme le fenouil.

Les usages médicinaux du fenouil nous viennent des médecins de la Grèce antique. Les Égyptiens les connaissaient probablement avant eux. Ces usages furent repris par les Romains, qui les répandirent en Europe. Les peuples arabes firent de même au Moyen-Orient, puis en Asie. La médecine ayurvédique en Inde et la Médecine traditionnelle chinoise ont également intégré la plante et ses usages classiques dans leurs pharmacopées officielles.

Traditionnellement, le miel de fenouil était recommandé pour traiter les infections des voies respiratoires chez les enfants. À l’origine, ce miel était tiré de ruches disposées dans des champs de fenouil. De nos jours, la préparation est habituellement composée de miel ordinaire auquel on ajoute de l’huile essentielle.

À travers les âges et dans presque toutes les cultures, les humains ont su mettre à profit la saveur et les propriétés apéritives, digestives et carminatives des graines de fenouil. On les utilise dans la préparation de boissons, de desserts et de friandises de toutes sortes. Les graines sont depuis toujours un assaisonnement de choix pour le poisson. On consomme également le feuillage et la partie renflée de la tige (appelée à tort « bulbe »).

Recherches

Ce sont les graines de fenouil qui font l’objet des usages médicinaux dont il est question ici. Quant à l’huile essentielle, elle est obtenue par distillation à la vapeur d’eau des graines ou des sommités fleuries.

 Coliques infantiles. Un essai clinique mené auprès de nourrissons a montré qu’une infusion comprenant du fenouil, de la camomille, de la verveine, de la réglisse et de la mélisse était efficace pour soulager les coliques infantiles1. Des résultats similaires ont été obtenus en utilisant une préparation commerciale à base de camomille, de fenouil et de mélisse (ColiMil®)3. De plus, des experts en médecine familiale soulignent que la dicyclomine, le médicament prescrit habituellement, n’est pas sans danger pour la santé4. Ils mentionnent toutefois que la quantité requise de ces préparations à base de plantes pourrait en limiter l’utilité.

LIRE  PETITE RECETTE DE MINI CAKE

about:blank Les bienfaits spécifiques du fenouil ont été relevés dans un essai clinique publié en 20032. Une émulsion contenant de l’huile essentielle extraite des graines de la plante a alors permis de soulager la colique de 65 % des nourrissons traités, contre 24 % pour le placebo, sans qu’aucun effet indésirable n’ait été noté.

 Troubles digestifs et inflammation des voies respiratoires. La Commission E et l’ESCOP ont reconnu l’usage des graines et de l’huile essentielle pour traiter les troubles digestifs (dyspepsie) et l’inflammation des voies respiratoires. L’usage empirique et les connaissances sur ses principaux constituants permettent de confirmer que le fenouil exerce des effets pharmacologiques reliés à ses usages traditionnels : action carminative (qui favorise l’expulsion des gaz intestinaux) stimulante de la motilité intestinale et spasmolytique (qui supprime les spasmes), antimicrobienne et expectorante (qui favorise l’expulsion des sécrétions dans les voies respiratoires).

Troubles digestifs (dyspepsie). Outre les essais probants déjà cités pour la colique infantile, notons qu’au début des années 1980, des chercheurs bulgares ont obtenu des résultats similaires. Leur essai préliminaire avait porté sur 24 patients souffrant de colique chronique non spécifique. Ils avaient été traités avec une préparation traditionnelle renfermant du pissenlit, du millepertuis, de la mélisse, du souci et du fenouil5.

D’autre part, 2 études cliniques, réalisée l’une aux États-Unis14 et l’autre au Brésil15, ont montré les effets bénéfiques de préparations de plantes contenant du fenouil, chez des patients souffrant de constipation chronique. Il est à noter que fenouil ne représentait qu’un ingrédient secondaire, ajouté pour atténuer les crampes abdominales induites par les plantes laxatives.

Inflammation des voies respiratoires. L’usage reconnu du fenouil pour traiter les inflammations des voies respiratoires s’explique possiblement par les vertus antimicrobiennes de la plante observées lors d’essais in vitro6,7.

 Action oestrogénique. Le fenouil est utilisé traditionnellement pour traiter les flatulences, le manque d’appétit, la dysménorrhée, l’aménorrhée, l’hirsutisme et pour stimuler la lactation. Ces usages s’expliqueraient entre autres par l’action du fenouil sur les oestrogènes8, qui été confirmée par des études en laboratoire9.

Sur le plan clinique, l’huile essentielle appliquée sous forme de crème s’est montrée efficace pour traiter l’hirsutisme10. Par ailleurs, le fenouil s’est révélé presque aussi efficace que l’acide méfénamique, un médicament de synthèse, dans le traitement des symptômes de la dysménorrhée. La plante augmenterait, en plus, le flot menstruel chez certaines patientes11.

Précautions

Attention

  • Il est recommandé de ne pas prendre plus de 7 g de graines de fenouil (ou l’équivalent) par jour de façon prolongée (plus de 2 semaines) sans être suivi par un professionnel de la santé. Même chose pour l’huile essentielle, dont l’usage prolongé commande le suivi d’un aromathérapeute compétent.
  • Plusieurs auteurs mettent en garde contre un possible effet photosensibilisant du fenouil. Cette mise en garde concerne essentiellement l’usage topique. En usage interne et aux dosages recommandés ici, il semble que le fenouil ne puisse pas provoquer la photosensibilisation chez l’humain12.

Contre-indications

  • L’huile essentielle est contre-indiquée en cas de grossesse et pour les femmes souffrant ou ayant déjà souffert d’un cancer hormonodépendant. Cette contre-indication est également valable pour les graines de fenouil, dont la dose ne devrait pas dépasser 7 g par jour. Mise à part l’huile essentielle, les dosages mentionnés dans cette fiche n’excèdent pas cette limite et les auteurs de la monographie de l’ESCOP sur le fenouil les considèrent parfaitement sécuritaires en cas de grossesse ou d’allaitement.
  • Quelques rares personnes souffrent d’allergie aux plantes de la famille des apiacées (ou ombellifères). Ces personnes devraient éviter le fenouil tout autant que la carotte, le panais, le céleri, la coriandre, etc.

Effets indésirables

  • Aucun connu.

Interactions

Avec des plantes ou des suppléments

  • Aucune connue.

Avec des médicaments

  • Au cours d’un essai mené en Chine sur des rats de laboratoire, des chercheurs ont observé que le fenouil pouvait inhiber l’absorption d’un antibiotique, la ciprofloxacine13. Il est par conséquent recommandé de ne pas prendre ces 2 substances en même temps. On prendra, par exemple, le fenouil aux repas et l’antibiotique entre les repas.

Crédit : [https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=fenouil_ps]

Crédit : [https://www.nutrimea.com/fr/156-fenouil – :~:text=R%C3%A9put%C3%A9%20pour%20ses%20propri%C3%A9t%C3%A9s%20carminatives,en%20traitement%20des%20coliques%20infantiles.]

Coach de Filles

Rejoindre le groupe Facebook

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This